Retour à l'accueil Contact

Le 8 mai 1945, une date gravée dans toutes les mémoires

8 mai 1945 11 650

8 mai 1945 10 650

La cérémonie commémorant le 74e anniversaire de la victoire des alliés sur l'Allemagne nazie a eu lieu ce mercredi 8 mai 2019. Une messe du souvenir fut célébrée pour cet événement dans l’église du Grand-Bourgtheroulde.

A Bosc-Roger-en-Roumois, à 11 h, à la suite de cet office religieux, M. le maire accompagné des ACPG, d’élus, de quelques enfants du CMJ accompagnés de leurs parents, de la reine de Bosc-Roger et d'une demoiselle d’honneur, entourée d’une assistance nombreuse, se sont rassemblés devant le monument aux Morts de la commune.

La cérémonie commença par le dépôt de gerbes à la mémoire des victimes de guerre offertes par les Anciens combattants et la municipalité. Ensuite, M. Letailleur, président des Anciens Combattants de Bosc-Roger, prit la parole pour retracer la libération de la France par ses alliés et tout particulièrement de la commune de Bosc-Roger-en-Roumois, qui a payé un lourd tribu lors de sa libération par les forces canadiennes.

 

M. le Maire relaya les propos de M. Letailleur par la lecture du message officiel de la secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées.

Ensuite une minute de silence fut demandé. Ce moment de recueillement fut prolongé lors de l’écoute de plusieurs hymnes dont la Marseillaise, le Chant des partisans et l’Hymne européen.

Puis M. Michel Pillon, siégeant au bureau des ACPG, décora M. Bernard Honneux de la médaille commémorative d'AFN.

A l'issue de cette manifestation, M. le Maire remercia tous les participants de leur présence et les invita dans la salle du conseil municipal pour un moment d’échange autour d'un vin d'honneur, offert par la municipalité.

Rappel des événements

01 Drapeau francais A.C. Bosc-Roger-en-Roumois 300

Seconde guerre mondiale : 1er septembre 1939 au 2 septembre 1945.

A partir de la bataille d'El-Alamein (23 octobre 1942), les armées allemandes ont subi défaite sur défaite et reculé sur tous les fronts. Le 25 avril 1945, les troupes soviétiques et anglo-américaines font leur jonction au milieu de l'Allemagne, sur l'Elbe, à Torgau. C'est la défaite totale de l'Allemagne nazie.

Hitler, terré dans son bunker de Berlin, avec son dernier carré de fidèles, se suicide le 30 avril 1945. Il revient à son successeur, l'amiral Dönitz (ou Doenitz), de demander la cessation des combats aux puissances alliées, les Anglo-Saxons et les Soviétiques.

Karl Dönitz envoie le général Alfred Jodl, chef d'état-major de la Wehrmacht, à Reims (France), au quartier général des forces alliées du général Dwight Eisenhower. Celui-ci est installé dans le grand bâtiment de briques rouges de l'École professionnelle de Reims (c'est aujourd'hui un collège qui porte le nom de lycée Roosevelt).

Le général Alfred Jodl (55 ans) signe dans la nuit du 7 au 8 mai 1945, à 2 h 41, la capitulation sans condition de l'Allemagne... Quelques mois plus tard, il sera déféré au Tribunal de Nuremberg et condamné à mort pour avoir contresigné des ordres contraires au droit international (exécution d'otages ou de prisonniers). Il sera pendu le 16 octobre 1946.

Côté vainqueurs, l'acte de capitulation est signé par le général Walter Bedell-Smith, chef d'état-major du général Eisenhower, commandant suprême des Alliés, et le général soviétique Ivan Sousloparov. Le général français François Sevez, chef d'état-major du général de Gaulle, est invité à le contresigner à la fin de la cérémonie en qualité de simple témoin.

La cessation des combats est fixée au lendemain 8 mai 1945, à 23 h 01 (mais certaines troupes allemandes résisteront au-delà de cette date, notamment dans la place forte de Saint-Nazaire).

Le 8 mai 1945 est la date de la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe. Mais il fallut attendre le 2 septembre 1945, avec la capitulation du Japon, pour que toutes ces guerres cessent sur l'ensemble des continents.

[ Haut de page ]
Conception et hébergement WSF